Pour ce que rire

5 01 2009

Après le commentaire sur Calvino et un mini-joint avec I., une dissertation portant sur une pensée de Valéry : « Ceci est une invention – Je le donne pour rêve – pour montrer que je puis forger et donner pour rêve au lecteur ce que je veux. » Cahiers (1936, XIX, 676). Commentez.

Arvi pa.

Publicités

Actions

Information

2 responses

5 01 2009
Alice

C’est ce qui fait que je ne pourrais (n’aurais pu) être prof de français: incapable de faire une dissert (encore moins d’en corriger une).

6 01 2009
infundibuliforme

Je viens de la terminer. A chaque jour suffit sa peine. N’en puis mais. Je vous comprends tellement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :