Audience

4 04 2011

Qu’avez-vous à me regarder, a-t-il envie de crier. Mais il ne crie qu’avec les yeux. C’est le seul cri qu’il peut lancer. L’autre cri, le vrai cri est enseveli très loin au fond de lui-même. C’est un oeuf gisant sous du sable chaud et il faut beaucoup de chaleur pour le faire éclore. Il éclora mais tant que la coquille n’est pas brisée, personne ne sait comme il sera. Pas même lui.

[…]

Bérit parle d’un canapé, du canapé de sa chambre. Elle décrit le dossier et raconte qu’il tombe à chaque fois que l’on s’assied. A tout cela Gun sourit. Le père, lui, ne sourit pas, Bengt non plus. Soudain, ils éprouvent un profond malaise. Ils trouvent très pénible de voir Bérit si différente de ce qu’elle est ‘habitude. Il s ne peuvent pas sourire. Chaque homme a son public et personne ne doit se montrer différent de ce qu’il est censé être. Sinon ce public est déçu. Non pas parce que la nouvelle interprétation est mauvaise, mais parce qu’elle est nouvelle. Une personne qui vient d’en appeler à notre pitié, à notre tristesse ou à notre peur ne doit pas commencer subitement à éprouver notre joie de la façon dont elle vient d’éprouver notre gravité. Il ne faut pas que trop de choses prennent place en nous, dans un seul individu. Dans ce cas, nous ne sommes pas quelqu’un de sûr. Nous n’aimons pas celui dont nous ne sommes pas sûrs. Et celui qui semble être arrivé à tout placer, nous le haïssons, car c’est contraire à la règle du jeu. Les personnes vraiment populaires sont tout à fait uniformes, elles sont toujours elles-mêmes, c’est-à-dire telles que nous autres nous nous attendons à les trouver.

Stig Dagerman, in L’Enfant brûlé (Brant Barn), pp.150/5/6, traduit du suédois par E. Backlund, L’Imaginaire Gallimard

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :